L’ostéopathie énergétique

[column width= »eight »]

1. L’énergie

iStock_000001086231Medium

Dans le monde dans lequel nous vivons, nous avons privilégié une vision matérialiste de nous-mêmes et de notre environnement. Nous voulons voir ce qui nous entoure au travers de notre outil intellectuel et, finalement, nous nous arrêtons à l’apparence des choses.
Au fil de l’histoire de l’humanité, les différentes traditions nous ont amenés une autre vision de l’homme et de l’univers.
Les connaissances actuelles sur la genèse de l’univers semblent faire écho aux enseignements ancestraux des traditions.
Nous provenons d’une énergie qui s’est manifestée, densifiée, matérialisée jusqu’à prendre des formes définies et particulières.

Pyramide énergétiqueOn peut schématiser cela sous la forme de la pyramide énergétique avec à son sommet l’énergie et à sa base la matière la plus dense. Se succède, de haut en bas, une gradation de plans des plus subtils aux plus denses.

L’une des traditions les plus abouties quant à la connaissance de l’anatomie énergétique de l’univers, est le Taoïsme et la médecine chinoise qui lui est reliée.
Le modèle énergétique chinois nous parle d’une force unique à l’origine, qui s’est manifestée en deux énergies complémentaires le Yang et le Yin. L’une positive, masculine, d’expansion, de dilatation. L’autre négative, féminine, de réception.
La tradition chinoise différencie pour l’homme 5 énergies et notamment des énergies dites innées qui vont servir pour l’une d’entre elles à la structuration du bâti énergétique, et des énergies acquises (par exemple l’énergie d’entretien) qui permettront le fonctionnement des structures.
Ces énergies vont donc sous tendre la formation du corps physique et des enveloppes physiques, émotionnelles et mentales qui lui sont reliées, mais elles vont permettre aussi le bon fonctionnement du corps et la bonne communication entre l’individu et son environnement.
[/column]

[column width= »eight »]

2. La place de l’ostéopathie

 

L’ostéopathie est, par essence, une thérapie énergétique puisqu’elle s’appuie sur la loi du mouvement, c’est-à-dire la libération de la circulation de l’énergie.
Médecine née de l’expérience des pionniers américains à la fin du 19° siècle et mise au jour par Andrew Taylor Still, elle se base sur trois principes :
Un principe d’autorégulation, Still disait que le corps disposait de tous les éléments pour se rééquilibrer.
Un principe d’unité, unité du corps, unité de la relation corps/esprit.
Un principe de relation entre la structure et la fonction. La structure conditionne la fonction, la fonction forme la structure.
Les découvertes les plus récentes autour de la structuration du conjonctif et globalement de tout le tissu de soutien de notre organisme, nous permettent d’entrevoir le réseau de cohésion, d’unité, et de communication que forme ce conjonctif, et de mieux comprendre le niveau d’action de l’ostéopathie.
On peut aller plus loin et faire le lien avec la structure intracellulaire soutenue par le cytosquelette dont le centre serait les centrosomes.
Il y donc une structuration de nos enveloppes physiques, elles mêmes en lien avec nos enveloppes énergétiques et qui sont le témoin à la fois de notre terrain tissulaire et de notre fonctionnement dans notre milieu.
L’ostéopathie énergétique aura pour but d’intégrer la connaissance du modèle énergétique, de son anatomie et de son fonctionnement à une pratique tissulaire simple et cohérente.

[/column]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *